Vuestras ideas son nuestra prioridad. ¡Nuestro saber hacer, es vuestra solución!
Domingo, 27 Octubre 2019 14:14

Des airs de justice

Written by Carole
Rate this item
(0 votes)

L'indifference face à l'injustice sociale nous rend complices et au nom de l'agence NOCA nous ne pouvions rester indifférents face au profond mouvement social qui fait que des millions de chiliens (et tout ceux qui savent de justice) se sont levés et ont décidé de dire : Non.

 

Non à cette inégalité abyssale qui divise, qui blesse, qui condamne.

Non à cette injustice qui commence dès le ventre maternel, qui étouffe, qui mutile.

Non à ce pays dans lequel les trois piliers fondamentaux de toute société: l'éducation, la santé et le travail sont soumis au pouvoir de quelques'un, qui ne décident pas dans l'intérêt de tous, mais seulement dans le but de protéger le leur.

Le temps est venu de comprendre que cette unité nationale  n'a pas de couleur politique; la société n'appartient pas à la gauche ni à la droite car la dignité de l'Homme ne répond qu'à une seule chose: "le droit de vivre en paix" ( en citant Victor Jara)

Non, nous ne sommes pas en guerre, nous nous manifestons pour construir un pays plus humain, plus juste et aussi plus hereux, nous le faissons pour nos enfants, pour leur enfance, leur adolescence, leur âge adulte et leur vieillesse, nous le faissons pour ceux d'hier, ceux d'aujourd'hui et ceux de demain, parce que nous cherchons à rire, à croire et à vivre sans peur de nouveau, dans un pays qui maintient encore une dette historique envers son peuple, dans un pays au futur incertain mais dans lequel se profile à l'horizon des airs de justice.

 

 

Indifference when faced with social injustice turns us into its accomplices, and as agency we can't stay on the sidelines of the social movement that has risen milliens of Chileans (and those that know of justice) and made them scream: No more.

No more of that abysmal inequality wich divides, hurts, and condemns.

No more of that inequality that begins in the womb, that drowns, that wounds.

No more of a country where the three fundamental pillars of every sociaity: education, health, and work, remain subjugated to the decitions of a few, that do not decide for the interests of many, but only for their own.

It is time to understand that this union knows nothing of political colors, society does not belong to left or right, because the dignity of human beings does not answer to anything beyond the "right to live in peace" (to quote Victor Jara).

We are not in war, we march for a country more human, more just, and also happier; we do it for our children, for their childhood, adolescence, adulthood and old age; we do it for those of yesterday, those of today, and those of tomorrow, for we look to laugh again, and to believe, and live without fear in a country that stil maintains a historic debt with its people, in a country where the future is uncertain, but it outlines in its horizon airs of justice.

 

Read 1934 times Last modified on Lunes, 28 Octubre 2019 14:09
More in this category: Des morts dans les rues »

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Contáctenos

 

Contáctenos